NOTRE DEMARCHE

Aux jardins

Au delà du respect du cahier des charges de l’Agriculture biologique, nous essayons autant que possible de travailler avec l’environnement, pour limiter les maladies et ravageurs.

Nous axons notre ferme sur la préservation des sols (composts, purins, couverture végétale en hiver, bandes enherbées, travail du sol limité…) et sur la diversité végétale (zones non fauchées, haies vives, arbres au sein des cultures).

Nous cultivons près d’une quinzaine d’espèces différentes, et nous essayons de répondre au mieux aux besoins de chacune (lumière, irrigation, profondeur de sol…)

Une attention particulière est portée à la récolte : le bon moment de la journée, le bon stade de développement de la plante… Toutes les cueillettes sont réalisées à la main.

Parce qu’on a peur de s’ennuyer… toutes les étapes de la production, du semi à la vente, sont réalisées en interne !

Repiquage de petits plants d'aromatiques

Cueillette sauvage

Certaines plantes sont cueillies directement dans la nature, dans des zones préservées des pollutions, et en prenant soin de conserver la pérennité des stations de plantes. Un peu moins d’une dizaine de plantes sont récoltées ainsi.

Paysage de montagne - Auvergne - Massif du Sancy

A l’atelier – Séchage et tri

Le séchage est une étape cruciale de la qualité finale des infusions. Ainsi, nous apportons rapidement les récoltes au séchoir. Cette pièce fermée, à l’abri de la lumière, est équipée de ventilateurs et d’un déshumidificateur pour que les plantes sèchent rapidement dans des conditions optimales.
 
Une fois sèches, les plantes sont mondées, triées, tamisées en fonction de leurs caractéristiques. Elles sont ensuite stockées (à l’abri de l’humidité et des insectes) avant d’être mises en sachets.
 
Toutes ces étapes sont manuelles, ce qui permet un suivi au plus près des plantes, assure la qualité de nos tisanes !
Séchoir de CONTRETEMPS

QUI SOMMES-NOUS ?

Marion regardant ses mauves à l'automne

Vivre du travail de la terre, agir de ses mains, faire pousser des plantes, ont été les principales motivations qui ont menées Marion à créer CONTRETEMPS en 2017.

CONTRETEMPS, c’est aujourd’hui une ferme de près d’un demi hectare, à 900 m d’altitude, niché entre Sancy, Chaine des Puys, et Combrailles.